Danse, théâtre de rue, marionnettes
Ecriture, mise en scène, enseignement du théâtre
 

AU THEÂTRE

2012-2013 : K etc, spectacle musical tout public, compagnie rêvages (théâtre, chant, danse)
D’après les textes de Dino Buzzati et Marcel Aymé
Mise en scène collective sous le regard de Noémie Gantier
Composition musicale : Guillaume Bachelé
Avec : Guillaume Bachelé, Sarah Lecarpentier, Augustin Mulliez, Victoria Quesnel et Hélène Sir-Senior
Voici l’histoire de la création du monde, où l’harmonie existe jusqu’à l’arrivée de l’Homme.
Voici l’histoire du K, un squale effrayant qui poursuit toute sa vie un marin qu’il a pris pour cible.
Voici l’histoire de monsieur Dutilleul, qui découvre soudain sa faculté de passer à travers les murs.
Que signifient ces événements surnaturels ?
Que fait-on alors de notre raison ?

 
K etc ...
Réalisation et montage : Pierre Martin (pierremartin.eu)
Assistant : Simon Gosselin (cargocollective.com/simongosselin)
Son : Max René (alphafilms.fr)

 

2012 : Lecture musicale : Haïdoucie, extrait de "Les Haïdoucs" de Panaït Istrati, lecture en duo avec Loïc Lantoine et mise en musique par Matthieu Hâ.
 
2011 - Cabaret documentaire "20h50"
Adaptation et mise en scène : Sarah Lecarpentier / Kevin keiss
Où se trouve la faille d’amour et d’espoir qui existe en chacun de nous sous le masque social qui nous écrase ?
Derrière des anecdotes, sous des bribes de quotidien, au travers de tentatives de réflexion sur le monde, ces inconnus rencontrés et qui nous représentent tous, ont trahi des peurs, des désirs, des silences.
Et avec tous ces mots, et sous tous ces maux, comment libérer la poésie ? Comment faire de ces humanités des personnages de théâtre, et permettre à chaque spectateur de se reconnaître en eux et ainsi de se dépasser lui-même ?
Ecrire ce projet pour trouver un sens commun à notre humanité si diverse et si complexe. Développer les silence que chaque personnage laisse, ne pouvant répondre, car cela soulève trop de questions de société, de morale ou de conscience personnelle.
Profiter de leur rage et de leur faiblesse pour faire éclater sur scène ce que chacun sait et trop souvent tait : nous voudrions tant bien vivre ensemble...
Sarah Lecarpentier, auteur et metteur en scène

 
Le collège Guilleminot de Dunkerque s'investit dans la préparation du spectacle de la Compagnie Rêvages qui aura lieu au mois de juin à Gravelines.
Tournage le 3 mai par l'équipe vidéo DK 2013.



20h50, le film c'est vous 

 

2010-2013 : Le moche, de Mayenburg, mise en scène Nora Granovski, compagnie BVZK
 
2009 : - “Les souliers rouges”, d’après Tiziana Luccatini, mise en scène Kevin Keiss et Lyly. Chartiez, : Cie Rêvages
 
d’après l’oeuvre de Tiziana Lucatini
Mise en scène Lyly Chartiez et Kevin Keiss
Les deux adolescentes se trouvent à la croisée des routes où l’Imagination et la parole deviennent les créateurs d’un monde où il faut inventer pour survivre. Kevin Keiss, avec la collaboration de Lyly Chartiez, s’est rendu compte de la possibilité d’épaissir le texte afin de valoriser certaines thématiques parfois succinctes. Au fil des répétitions, c’est donc toute la compagnie qui s’est mise au travail pour écrire collectivement des passages supplémentaires et retirer ceux qui ne correspondaient plus aux choix artistiques.
 
Elles sont deux sur les routes. Il a fallu quitter le bidonville. D’où viennent-elles ? On ne sait pas. D’ici ou là-bas. Peu importe. Fillettes grandies trop tôt, un reste d’enfance au coin des lèvres. Favilla et Mamadera quittent la ville et rentrent dans le temps de l’errance. Au loin, la ville, la pauvreté, les milices qui pourchassent les enfants des rues. Une amitié comme un talisman contre le malheur, contre la peur du monde qui les traque et les pousse à fuir vers un « Sud » illusoire où les gens sont heureux.
 
Reste leur rage de vivre, d’être libres et heureuses, par-delà les milices qui pourchassent les enfants des rues. Reste leur enfance, entière et pleine de rêve. Mais jusqu’où l’imaginaire peut-il être un refuge ? Comment faire du merveilleux là où tout semble perdu ?
 


 - “Petit Bodiel at autres contes”, mise en scène Hassane Kouyaté, Cie rêvages
 
D’après l’oeuvre d’Amadou Hampâté Bâ
Mise en scène collective sous le regard d’Hassane Kassi Kouyaté
Composition musicale : Guillaume Bachelé
Avec : Guillaume Bachelé, Sarah Lecarpentier, Alexandre Lecroc, Victoria Quesnel, Hélène Sir-SeniorC’est dans le cadre d’un atelier autour du conte, effectué au cours de leur formation à l’EPSAD, que les cinq comédiens font la connaissance d’Hassane Kassi Kouyaté (comédien, conteur, metteur en scène).
Avec lui, ils ont amorcé un travail d’écriture et d’initiation aux techniques du conteur, pour finalement créer leur premier conte d’Amadou Hampâté Bâ : Petit Bodiel.
Au fil des lectures, Hampaté Bâ leur a paru, par son approche initiatique, au plus proche de leurs attentes : choralité, chants, musicalité, ludisme.
"Tous les personnages du conte ont leur correspondance en nous-mêmes (...) Entre à l’intérieur d’un conte, c’est un peu comme rentrer à l’intérieur de soi-même. Un conte est un miroir où chacun peut découvrir sa propre image."
Amadou Hampâté Bâ
 

 -Cabarets poétiques avec le théâtre du Prato à Lille

 -Quel est l'enfoiré qui a commencé le premier, de Dejan Dukovski, mise en scène Stuart Seide

2009-2013

- Anarchie en Bavière

« Que se passerait-t-il si l’on imposait aux gens la liberté ?
La liberté peut-elle s’imposer ? La lecture de la pièce de Fassbinder, Anarchie en Bavière, fait voler en éclat cette question, chaque fragment en engendrant d’autres, étoilant une constellation complexe de notre rapport au monde. Avec un étrange mélange de noirceur et de naïveté, à la façon d’une tragédie enfantine, Fassbinder esquisse la possibilité d’une restructuration de la société poussée dans ses retranchements lorsqu’un groupe de révolutionnaires déterminés à sauver leur pays impose à la population d’être délivrée, malgré elle, de tout ce qui selon leur propres critère tend à asservir l’homme. Dès lors, rien ne va plus. Si tout est permis alors où est la justice ? Si tout est vrai alors comment vivre ? Malgré un très net réalisme, Anarchie en Bavière n’est pas une pièce naturaliste où les caractères se trouveraient étudiés. Ici, deux groupes s’opposent dans leur rapport au monde : d’un côté les révolutionnaires convaincus d’oeuvrer pour la bonne cause et de l’autre une famille, la famille « heure légale » apeurée par les nouvelles mesures : suppression du travail, suppression de l’argent, accès aux hôpitaux et aux universités libre pour tous : la liberté imposée. La langue de Fassbinder est drôle et acide, incisive et cruelle et nous intéresse en cela qu’elle permet une expérimentation de différents niveaux de lectures et donc de jeu.C’est là l’un des fils rouges pour nous. A l’heure où la valeur des mots devient interchangeable, ou le bon et le mauvais ne se reconnaissent plus, non plus le libre et l’esclave, le Juste et l’Injuste ou la Vérité et le mensonge, cette fable apparaît comme le révélateur d’une société ou liberté et libéralisme, liberté de l’aliénation et illusion de liberté sont à redéfinir afin de démasquer comme le dit Brecht « ces menteurs qui forcent tout le monde au mensonge. » C’est autour de l‘Anarchie en Bavière de Fassbinder dont nous conserverons une grande partie de la pièce que nous souhaitons entreprendre un travail d’adaptation qui soit davantage en adéquation avec notre travail d’écriture scénique et d’improvisations. En effet, à partir d’improvisations liées aux thématiques de la pièce : disparition de l’argent, mensonge de la société et illusion de la vérité, comment vivre libre en société – c’est l’urgence de notre jeunesse et de ses interrogations que nous voulons questionner, écrivant dès lors, en dialogue avec l’oeuvre de Fassbinder,Une anarchie en Bavière. La nôtre. »
Kevin Keiss, metteur en scène
 

- Les Avides
Mesdames, Messieurs,
Dans ce monde de trop-plein, il est grand temps de se soigner !!!
Venez participer à une séance unique, entièrement gratuite et particulièrement efficace de Thérapie S.I.U.M,
Thérapie à Sonoscopie Intratympanpanutérale en Ut Mineur !
Animée par l’équipe thérapeutique internationale « Les Avides… »
Et vous, comment combleriez-vous les vides ? Quel onguent pour vos manques ?
Mais quel est ce processus auquel vous êtes invités à croire, le temps de quelques musiques, chers participants d’une thérapie de groupe étrange et particulière ?
Trois femmes s’interrogent soudainement …
L’amour, le temps, la mort : où réfugie-t-on ses désirs ?
Trois rêves qui se bousculent, se rient, se chantent, pour se poser la même question : comment faire de nos vies un hommage à la liberté ?
Avec Kim Biscaïno, Sarah Lecarpentier et Hélène Sir-Senior
Sous le regarde de Clémence Weill
 
2006/2009 dans le cadre de l'epsad :
 
travail sur “Par dessus bord”, de Vinaver avec Didier Kerckaert,
“L'échange” de Claudel avec Vincent Goethals,
“Les bas fonds” de Kurosawa avec Jean-Paul Wenzel,
“Les amoureux” de Goldoni avec Gloria Paris,
“Les Troyennes” de Sophocle avec Hélène Lausseur,
“La vie sera belle” création avec Mohamed Rouabbhi,
“Nathan Lessage” de Lessing et “Mémoires d'un tricheur” de Guitry avec Laurent Hatat,
“Mesure pour mesure” de Shakespeare et “quel est l'enfoiré qui a commencé le premier” de Dukowski avec Stuart Seide, (représentations au CDN-Théâtre du Nord)
“Histoire” de Gombrovicz avec Didier Gallas,
“Toutes les Phèdre” (Racine, Gabily, Kane, Garnier...) avec Julien Roy,
“L'Idiot” de Dostoievski avec Anton Kousnetzov,
“A tous ceux qui” de Noelle Renaude avec la compagnie Interlude (Eva Vallejo),
contes d'Amadou Ampathé Ba avec Hassane Kouyaté
“Le Prince travesti” de Marivaux avec Yves Bausnene

TELE / CINEMA / DOUBLAGE :
 
-2010 : “Présumé coupable” avec Philippe Torreton, rôle d'Aurélie Grenon : Nord ouest productions (cinéma)
-2009 : “Le chat et les souris”, avec Marius Colucci, rôle de Marie-Hélène Gampart : Escazal films (France 3)
- 2009 : divers doublages pour Nao, Clerc com, Meduson (institutionnel)
 
ENSEIGNEMENT/ECRITURE / MISE EN SCENE :
 
Le collège Guilleminot de Dunkerque s'investit dans la préparation du spectacle de la Compagnie Rêvages qui aura lieu au mois de juin à Gravelines.
Tournage le 3 mai par l'équipe vidéo DK 2013.


- 2009-2013 : Fondatrice et directrice artistique de la Compagnie Rêvages, Nord-Pas-de-Calais
Ateliers menés à l’armée du salut autour de “Anarchie en Bavière” de Fassbinder.
 
- 2009-2013 : ateliers d'écriture autour du spectacle “Les souliers rouges”, Compagnie Rêvages : écriture avec les publics autour de certains passages du texte et intégration des textes écrits en atelier lors d'une représentation en aval. - Menés à la médiathèque de Lomme, aux restos du Coeur, à la ligue de l’enseignement à Paris, à la MJC du Virolois, à la MJC la Fabrique à Tourcoing etc.
 
- 2008 : parolière pour le groupe de musique "Mon coté punk" (chanson : la saison des marrons, déposée à la sacem en 2009)
 
La saison des marrons - Mon côté Punk

- 2003/2006 : Professeur de théâtre dans les ateliers bleus (primaires et collèges), enfants de 5 à 15 ans (employée par les Ateliers Théâtre Thierry Hamon) : écriture et présentation de spectacles de fin d’année.
 
- 2004 : Ateliers d’écriture théâtrale, musicale et poétique dans le cadre de « Culture Commune» : une semaine d’animation à Lille, Lens et Roubaix avec des jeunes de 11 à 20 ans et des adultes.


















































































 



Créé avec Créer un site
Créer un site