2001
 
Têtes Raides est un groupe français qui mélange la musique de cirque moderne, la poésie, la peinture et le théâtre.
Le groupe a été créé en 1984 en banlieue parisienne, sous le nom de Red Ted. Il prend le nom de Têtes Raides en 1987, même si les tout premiers disques du groupe affichent les deux noms.
À l'origine, le groupe est plutôt électrique, influencé par la scène punk. L'arrivée d'Anne-Gaëlle Bisquay, violoncelliste de formation classique, sur le troisième album (Les oiseaux) marque un tournant dans l'univers musical du groupe.

 

Une voix grave accompagne une musique faussement simplette avec des textes parfois brutaux et un humour noir omniprésent. Sur scène, ils combinent émotion, poésie, lumière, humour, intensité, une couleur musicale spéciale dans une ambiance chaleureuse de cabaret (entre le rock alternatif, la chanson réaliste et le bal musette).
 

Moment clef de chaque concert lorsque la scène n'est éclairée que par une lampe à incandescence qui se balance (chanson « Ginette »)
Depuis longtemps engagés politiquement, les Têtes Raides lancent, au lendemain du 21 avril 2002, avec divers mouvements politiques, syndicaux, sociaux et artistiques : Avis de KO social. D'abord en réaction à la présence du Front National au second tour des élections présidentielles, l'objectif est de « [se battre] pour nos vies, et pour tout ce qui peut les rendre belles et joyeuses : la liberté d'aller et de nous installer où nous voulons ; le droit à un revenu décent, qu'il soit ou non lié à un emploi ; un logement où vivre ; l'accès à un système de santé de qualité pour tous et toutes ; l'égalité effective entre les hommes et les femmes ; un usage intelligent de toutes les ressources de notre planète ; la visibilité et les droits de tous ceux et celles que, parmi nous, on appelle « minorités » ; la libre circulation du savoir, des progrès techniques ou scientifiques ; l'art ; des systèmes sociaux, politiques, éducatifs et économiques au service des besoins et des désirs de tous et toutes ; etc. . »
En 2007, à la fin de la tournée Fragile, Jean-Luc Millot quitte les Têtes Raides et reforme son ancien groupe, Les parasites. Il est remplacé à la batterie par Caroline Geryl pour l'album Banco (sorti fin 2007) et la tournée qui suit.
En janvier 2011 sort l'album L'an demain contenant le single Emma un duo avec Jeanne Moreau. Dans la foulée, l'EP Les Artistes est proposé sur le site Internet du groupe.

 
1993 - Le Bas Quartier - Live à la Divette
 









 

Composition du groupe
Christian Olivier : chant, accordéon, guitares, graphisme, saxophone, percussions.
Grégoire Simon (dit « Iso ») : saxophones, flûtes, accordéon, percussions, chant.
Anne-Gaëlle Bisquay : violoncelle, violon, contrebasse, basse, chant, flûte, clarinette, mélodica.
Serge Bégout : guitares, banjo, saxophone baryton, clarinette, percussions, trompette, cornet, piano.
Pierre Gauthé (dit « Kropol » et ancien de la Mano Negra) : trombone, guitare, trompette. (De retour depuis l'album Fragile)
Eric Delbouys : batterie. (depuis 2010)
Antoine Pozzo de Borgo : basse, contrebasse. (depuis 2010)
Jeanne Robert : violon (depuis l'album l'an demain)
Anciens membres du groupe :
Jean-Luc Millot (dit « Lulu ») : batterie, chant, trombone, guitare. (jusqu'en 2007)
Edith Bégout (« la p'tite dernière », sœur de Serge) : tuba, trompette, trombone, piano, claviers, percussions. (jusqu'en 2007)
Caroline Geryl : batterie, chant. (2007)
Pascal Olivier (dit « Cali », frère de Christian) : basse, contrebasse, Hélicon, tuba, flûte, chant. (jusqu'en 2007)
Scott Taylor : accordéon, piano, trombone, trompette; (jusqu'en 1997)
Pierre-Alain JOSSE (dit "Hallu") Batterie, chant (jusqu'en 1990)
Musiciens "compagnons" des Têtes raides (en concert, sur des albums) :
Christine Ott : ondes Martenot.
Yann Tiersen : violon, accordéon.
Jean Corti : accordéon.
 


Albums studio
1988 : C'est quoi ? (45 tours - 4 titres).
1989 : La Galette molle (45 tours - 3 titres).
1989 : Not dead but bien raides.
1990 : Mange tes morts.
1992 : Les Oiseaux.
1993 : Fleur de  yeux.
1996 : Le Bout du toit.
1998 : Chamboultou.
2000 : Gratte poil.
2003 : Qu'est-ce qu'on s'fait chier !.
2005 : Fragile.
2007 : Banco - inclut la lecture de Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, de Stig Dagerman.
2011 : L'an demain.
2011 : Les artistes (maxi 5 titres).
2013 : Corps de Mots.
2014 : Les Terriens
Albums en public
1997 : Viens !.
1999 : NON (quinzaine de minutes d'extraits du spectacle « Non » de janvier-février 1999).
2004 : 28.05.04.
Compilations
2000 : Ginette, 10 ans de Têtes Raides.
2006 : Aïe.
2008 : 20 ans de Ginette (compilation + raretés, inédits et DVD concert 2006).

 
 

Extrait d'un article de 2004 dans "Chorus", ça se passait lors 
?du 13ème festival "Paroles et musiques" de Saint Etienne
L'interview des Têtes Raides de Loïc Lantoine est à retrouver ...



Rencontre avec les Têtes Raides, extrait de l'interview d'avril 2005 pour Radio Evasion:
On parlait de rencontres tout à l'heure. Il y a des grands noms de la musique qui jouent sur Badaboum. Je pense à Jean Corti qui vient avec son accordéon magique sur la chanson "Manneken Pis". C'est une rencontre qui s'est faite via les Têtes Raides et Mon Slip ?
 
Loïc Lantoine : Non, c'est l'inverse. C'est par l'intermédiaire de Jean qu'on a rencontré les Têtes Raides. Lui je l'ai croisé avec un copain dans un bistrot à Paris et il avait son biniou (accordéon) et le copain- qui a des tendances un peu d'entremetteur- a dit : "Ah, faites un truc ensemble". Comme il dégaine rapidement le père Corti, on s'est amusé tous les deux, comme ça directement, un dimanche après-midi autour d'une table après un repas. On s'est amusé quoi. Comme il sortait son disque (Couka) chez Mon Slip, il m'avait invité à jouer avec lui pour la sortie du disque. C'est là qu'on a rencontré Christian (Christian Ollivier, chanteur des Têtes Raides) qui a rappelé pour demander : "Qu'est-ce qu'on peut faire pour vous ?". Et voilà, on a fait un disque…

 

 

Francofan n°20 fev/mars 2006

 
 
Francofans - Fev/Mars 2011







 
 
Les Têtes Raides - Des silences (clip 2014)
Réalisateur : Tom Bouchet


Les Têtes Raides - Moderato (clip 2014)
Réalisateur : Camille Achour (SpanKldZ)

Les Têtes Raides - Alice (clip 2014)
Réalisateur : Andrea Pierini




Les Loïc Lantoine produirons leur 3 premiers albums (2 + 1 live) sur le label des "têtes raides", "Mon Slip".
Loïc Lantoine sera régulièrement invité à  rejoindre le groupe sur scène.

Il chante Emily au Bataclan en 2006


Extraits de l'interview d'Hélène Haséra pour "chanson boum" sur France Culture (mai 2013) :
Hélène Hazéra : "J'ai changé", ça t'est venu quand ?
Loïc Lantoine : C'est une chanson qui part sur une phrase complètement imbécile que j'trainais depuis longtemps, avec mon camarade Titi, qui faisait la poursuite des Têtes Raides : "Avant j'étais une grosse cochonne et maintenant, j'me détruits". Et puis j'ai poursuivi le principe. Et il se trouve qu'à l'écriture .... j'pense que c'est la plus ancienne des chansons qu'est sur c't'album, et c'était à un moment où effectivement, j'avais le sentiment d'avoir pris un petit tournant dans ma vie ! On va dire une légère maturité ! Tout en m'apercevant que j'étais toujours aussi couillon, mais, voilà, à ce moment là ....
H. H. : Tu passais de couillon à vieux con, c'est ça ?
L. L. : Ouais, pas loin ! Mais vieux con heureux ! Et voilà, ça m'faisait marrer ! C'est toujours très dangereux de prendre les devants avec les journalistes, parce qu'on s'est fait piéger avec la chanson pas chantée ...  Et là, je voulais esquiver un peu ces affaires de mature et d'album de la maturité, c'est assez effrayant ces périodes là. Et du coup, ça permet de décaller le propos et on ne m'en a jamais parlé. Faut dire qu'c'est un album qui fait pas très mature non plus. 
 
Autre version, improbable, d'Emily, Loïc Lantoine mélange les paroles de "J'ai changé" sur la musique d'Emily, des Têtes Raides. 







































 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site