Mémo
 
Mémo chante pour l'intime, c'est l'histoire de fragments d'histoires humaines et universelles. Ses chansons voguent sur des airs empruntés à des rythmes aussi divers que la rumba, la java, le swing...la légèreté de ton donne un savant contraste au propos.
Mémo se veut ancré dans un paysage social et culturel ou la parole reste la plus libre des expressions.Poésie et musiques entraînantes, laissent une part belle à un visuel scénique, génèrent une ambiance conviviale, forte d'échanges.
(EXTRAIT PRESSE)



Le groupe Mémo a trois albums à son actif.

Le premier disque, « Le p'tit parapluie »,  5 titres,  nous amène sur des accords de Jazz, de Bossanova ou encore de Java…. Même si les thèmes abordés ne sont pas fondamentalement originaux, une écriture intelligente, tour à tour ironique, nonchalante et souvent amusante vous condamnera à avoir ces p’tit airs dans la tête dès la première écoute. Par contre,  il est épuisé !   

 
"Le banc" en concert, une chanson de l'album "Depuis toi" 

Le groupe Mémo sort son deuxième disque en 2009 après avoir joué avec de nombreux artistes comme Francis Lalanne,Kent, Patsy... Cet album, "Depuis toi", a été salué par la critique et les a entrainé dans une tournée dans toute la France : le Bataclan, la fête de l'Huma, le festival de Maubeuge et bien d'autres scènes. « Depuis toi » rappelle Boris Vian par sa poésie réaliste, sa gouaille espiègle, ses images un brin décalées, burlesques, toujours justes. Mémo est l’enfant qui récidive dans le monde des adultes. Freddy Holleville nous raconte ce monde qui l’entoure, ces images qui le touchent… Des histoires, qui se répètent, toujours vraies, où chacun se reconnaît. La force de Mémo c’est cet œil intact qu’il balade autour de lui.  Mémo offre une pause aux cerveaux chamboulés et réserve ses salves aux endormis. (en vente ici)
 
Concert (en 4 parties) de Mémo du 17 octobre 2010
en soutien aux migrants
 




 

Mémo sort un troisième album en janvier 2013 avec un grand concert au Spendid de Lille le 3 mai. Avec « À la lueur de nos ombres », Mémo n’est pas le voyageur sombre de nos quotidiens, il n’en est que l’ombre.  Les passerelles qu’il jette ça et là tendent des liens entre nos doutes et nos rires, entre nos colères et nos espoirs, entre nos rêves et nos amours.  Mémo dissèque nos vies pour en retenir l’essentiel, le sensible.
Pour ce 3e album Mémo donne une couleur plus électrique à sa musique. Éric Legrand aux guitares se balade entre l’intime et l’orage. Franck Dhersin au piano et à l’accordéon nourrit le rythme du bout des touches. Érich Pralat de la main ou de l’archet sur sa contrebasse lui donne son balancement.
Les cuivres font leur entrée avec Éric Bourdet, Cédric Coupez, Denis Tuilliez, la clarinette avec Claire Morval, la flûte traversière avec Clémence Van Hamme, le vibraphone avec Justine Cantrel, le violoncelle avec William Schotte et le violon avec  Nicolas Desmalines.
Ce 3e album de Mémo est sublimé par Loïc Lantoine qui pose sa voix sur «Est-ce qu’il boit parce qu’il boite», Philippe Moreau des Mauvaises Langues sur «À tout petit pas» et Jef Kino qui se taille «Une petite place au soleil» .
Le tout mixé par Marquito (Richard Bohringer, François Béranger, Philippe Léotard, Maxime Le Forestier, Francis Lalanne) et masterisé au studio « La Source » par Jean-Pierre Chalbos (Yves Jamait, La Fouine, Olivia Ruiz, Tryo, Thomas Fersen, HF Thiéfaine, Jacques Higelin…) (en vente ici)
 
"Est-ce qu'il boit parce qu'il boite"

Est-ce qu'il boit parce qu'il boite
(paroles et musique : Freddy Holleville)


Il sort du bistro rond comme une queue de pelle
Et clopin clopant disparait dans la nuit
Y'a comme un écho qui claque sous ses semelles
Comme un contre temps de danseur de Saint Guy
Vu qu'il a les yeux qui croisent les bras c'est pas synchro
Il a p't'être forcé sur le jaja
S'il a la jambe ou la gueule de bois on n'sait plus trop
Comment qu'il fait pour rentrer chez soi

Refrain : Est-ce qu’il boite parce qu’il boit
Est-ce qu’il boit parce qu’il boite
Est-ce le trottoir qui est bancal
Ou lui qui ne tient plus sur ses canes
Est-ce qu’il boit parce qu’il boite
Est-ce qu’il boite parce qu’il boit
Est-ce la rue qui marche de travers
Ou lui qu’a forcé sur le verre

Il raconte partout à qui veut bien l'entendre
Qu'il est tombé dedans quand il était petit
Une histoire de fou mais du foie ou d'la jambe
Nul se sait pourtant qui des deux a tout pris
Il se trimballe toujours à cloche-pied entre deux verres
A l'regarder ça donne le tourni
Mais comment qu'il fait pour ne jamais tomber par terre
C'est plus un foie c'est une distillerie

Refrain

Quand ferme le bistrot on est un peu moins fier
Va falloir rentrer sans réveiller maman
Dans le caniveau on geyser nos bières
Comme des éclopés sur un bout d'macadam
On l'entend se marrer derrière nous c'est pas fairplay
Avec sa bouteille de tord-boyaux
Nous on n'sait plus mettre un pied devant l'autre c'est pas gagné
Lui il est toujours à l'apéro

Refrain x2

"Est-ce qu'il boit parce qu'il boite"



Sur l'album "A la lueurs de nos ombres"
 
 

Mémo sur France 3 Nord Pas de Calais

Loïc Lantoine vu par Freddy Holleville

 
"Il est temps de vous présenter le cinquième artiste qui sera avec nous le 25 janvier au Splendid de Lille.
 
J’ai deux façons de vous présenter Loïc. Vous dire que c’est le boss des émotions, le caïd des mots, mon parrain de la scène chanson. Mais si je le fais comme cela, je lui attire tout les emmerdes du monde avec le poulpe.

Alors je peux aussi vous dire que Loïc c’est d’abord un monstre d’humanité, pas simplement dans l’écriture mais aussi dans son rapport à l’autre. Impossible de le cataloguer artistiquement, ses textes ne lâchent jamais nos émotions, ses musiques habillent et déshabillent ceux-ci, ou Loïc lui-même, je ne sais plus.
 
Ce 25 janvier au Splendid ce sera encore un beau moment à vivre tous ensemble."
Freddy Holleville on facebook
 


L'affiche du concert au Splendid de Lille
à l'occasion de la sortie du troisième album
Mais le concert sera reporté pour raisons techniques au 3 mai




2ème tournée, même motif, mêmes invités.


Et cette fois, ce fut la bonne !


Photo Hélène Pousa

Photo Hélène Pousa


Photo Stéphanie Aernout
Karim Arab était présent aussi




Un extrait du duo Loïc Lantoine/Mémo
Est ce qu'il boit parce qu'il boîte





On n'est pas là pour se faire engueuler !



 
 
La « Splendid » fête à Mémo, pour son deuxième album

PUBLIÉ LE 10/05/2013
Par La Voix du Nord

Vendredi soir, à Fives, c'était « la fête à Mémo » au Splendid. Quatre mois après l'annulation du concert, à la suite d'un problème dans les canalisations de la salle, c'est plus motivés que jamais que les fans de la première heure s'étaient déplacés en masse pour y faire «  la fête ». Avec ses invités, Jef Kino, Les Mauvaises Langues, Loïc Lantoine, Trio d'vie, c'est dans une ambiance rouge éclatante que le groupe Mémo en a profité pour présenter son deuxième album, sorti en 2012, À la lueur de nos ombres.
Mémo, c'est avant tout l'histoire d'un groupe de musiciens nordistes, « des compagnons de route », qui se rassemblent en 2005, forts d'une accordéoniste, d'un guitariste, d'un bassiste et d'un auteur-compositeur, Freddy Holleville, qui, jusqu'alors, ne se connaissait pas des talents de chanteur. Le groupe fait partie des engagés, de ceux qui ne supportent pas les injustices et ne peuvent faire autrement que de les dénoncer en chanson ou en action.
C'est pourquoi la cause des migrants et leurs expulsions tiennent une place à part entière dans l'âme du groupe. Et inspirent forcément les compositions poétiques et justes de Freddy. • D. E. (CLP)

































 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site