Madjid Ziouane
 
 
MADJID ZIOUANE est indéniablement à classer en chanson française. Une chanson certes métisse, méditerranéenne, moderne et traditionnelle, typée mais finalement atypique. Une voix fêlée, aussi à l’aise sur le raï que la java, joue de son timbre parigo pour mieux chanter son monde. Madjid fait dans la profondeur généreuse, le bagout gouailleur, et l’émotion juste. Il nous envoûte par la beauté et le... caractère absolu de son chant.
Madjid Ziouane fait ses premières armes sur les planches au théâtre et chante pour la première fois sur scène en bulgare pour un texte écrit par Elisabeth Mazev mis en scène par Olivier Py, au Théâtre de Malakoff en 1989 puis lors de la tournée en France qui s’ensuivit. Comme beaucoup, il fait différents petits boulots en intérim pour gagner sa croûte, alterne figuration, petits rôles dans des courts métrages, doublages, et post synchro.
C’est à l’occasion d’une création au Lavoir Moderne Parisien que Madjid retrouve son ami de longue date Frédéric André. Chanteur, auteur (Pop subite, La holà). Frédéric lui offre des textes à la plume ciselée, des mots tendres (Rose Rouge) tombés tout petits dans une (Machine à laver), qui décolorent le fond de son verre et la réputation que l’on peut avoir à force de noyer ses peines et sa sueur comme une (Nature morte) à l’huile dégoulinante d’un (Poch’tron ). Des mots où se mêlent aussi la richesse et la diversité des cultures, des langues, et des styles musicaux où tous ne font qu’un.
Madjid Ziouane, autodidacte dans la voix aussi bien que dans la musique, chante les blessures secrètes de l’âme. Il vous emmène au fin fond d’un vieux bar pour y déguster un café noir et jusque aux porte du désert avec Alger Alger. Il parle de nos souvenirs.

 
Madjid Ziouane et Ciseaux Serpette

 
Madjid et Frédéric André enchaînent avec Algérie en éclats, un spectacle créé en 1995 au festival d’Avignon qui tournera pendant deux ans à travers la France et l’étranger (Festival de Carthage, etc....). Il y rencontre Denise Bonal (auteur, poète, metteur en scène, comédienne, et professeur aux conservatoires de Paris) qui lui écrit des textes.
Il monte un premier groupe de reprises du répertoire français (Ziwapa) accompagné par Jacques Paris à la contrebasse et Raouf Wahba à l’accordéon. Ils donneront un unique concert au Théâtre du Soleil. C’est avec Francis Langlois qu’il monte son tout premier répertoire de créations, chansons françaises. Ce premier disque, La Grande Lessive, Madjid le veut tour de chant sarcastique et poétique. Il est enregistré entre le fromage et le dessert dans la cuisine de son ami Pépito.
Francofans

 
Madjid Ziouane @ Tous en live
Madga (Alger - Lisbonne - Paris)

* La grande lessive
* Hagda-Ennass-Iychou
* Toi, moi et la cocaïne
* Sans vertu ni vice
 

En 2000, il rencontre Yves Martin, contrebassiste, compositeur féru de jazz, aux multiples facettes. Ensemble, ils revisitent le répertoire, et mettent en place de nouveaux arrangements. Une touche pop vient éclaircir les compositions. Mathias Bernheim, vient avec ces baguettes ajouter la magies des rythmes au son de ses percussions endiablées. Pascal Boumendil souligne le tout de ses accords de guitares, grisants. Ces trois musiciens viendront apporter la touche finale au tour de chant de Madjid. Ils alternent alors entre bars parisiens, festivals et salles de concert. En 2005, ils sont invités au Bengladesh pour la fête de la musique où ils jouent devant 2000 étudiants déchaînés à Dakha.
 
Il rencontre la bande de la Rue Kétanou


Mon Côté Punk l'invite sur l'album "Passeport"
Il chante "L'amour c'est trop cher"
(Lazare, Mourad Musset, Fathi Oulhaci, Loraine Ritmatic / Karim Arab)
Chant : Madjid Ziouane


Le 18 juillet 2012, Loïc Lantoine chantait avec Karim Arab au Limonaire et invitait Madjid Ziouane à partager la scène sur quelques chansons (lien vers un album Flickr)
 
"Depuis 2000, l’association lilloise Attacafa met la soupe à l’honneur chaque 1er mai. Cette année, l’animation musicale sera assurée par Loïc Lantoine.
 
 

Un rendez-vous lillois pensé comme une auberge espagnole, où chacun apporte un truc à manger – de la soupe en l’occurrence – avec des gens d’ici mais aussi d’Allemagne ou d’Italie : ça ressemble à un spot publicitaire de l’Union européenne pour inciter les citoyens à voter aux élections du 25 mai mais ça n’en est pas un. Attacafa – l’association lilloise porteuse de ce festival qui met la soupe à l’honneur chaque 1er mai que le dieu de la marmite fait depuis 2000 – ne fait pas de politique. En revanche, les activistes de la culture nomade ne boudent pas leur plaisir d’offrir en cette période d’avant-scrutin « un espace ouvert au grand public pour se rendre compte que l’Europe ce n’est pas qu’une monnaie unique ».
Avec son Festival international de la soupe, Attacafa a donné envie à des gens de toute l’Europe de copier ce qui se fait à Lille : cette année encore, elle a invité à Wazemmes des copains d’ailleurs. Le rendez-vous lillois de jeudi sera l’occasion de se rendre compte comment on vit et on crée la culture à Bologne ou à Berlin.

Carte blanche à Loïc Lantoine

Cette louche d'or Wazemmoise nourrit à chaque fois le corps et l'esprit. Mais on y régale aussi les oreilles. Cette fois, Attacalfa a donné carte blanche à l'Armentiérois Loïc Lantoine. Plutôt que d'imaginer des groupes qui se succéderaient sur scène, l'artiste, chanteur, poète, fondateur de Mon Côté Punk, a carrément constitué pour l'occasion un ensemble dans lequel se retrouvent des amis 
de de toujours et des compagnons de route. « On va naviguer », promet-il, dans des univers variés, du rap à la musette en passant par le rock. C’est devant la Maison folie de Wazemmes, et c’est gratuit. 
Dans le quartier, il est un mot que l’on a inventé spécialement pour ce festival, le « souporter », pour supporter de la soupe. Jeudi, il aura encore du bol. 

 

Parmi les invités se trouvent Karim Arab,
le groupe Horse Raddisch, Dgiz, Fathi Oulhaci
(de Mon Côté Punk) et Madjid Ziouane.
Même si les notes se mélangent,
certains des invités sont mis à l'honneur
au fur et à mesure. Voici donc une petite
compilation où la parole est donnée plus
largement à Madjid Ziouane.
(concert retransmis sur Radio Campus Lille)



 


Concert 2014 à l'aeronef à Lille
 

Il est accompagné, entre autre, par Karim Arab,
Loraine Ritmatic ....... de Mon Côté Punk
 


 




































 



Créé avec Créer un site
Créer un site