........................................
 
« Du Carné-Prévert revisité par Kusturica et Gatlif. Étonnant ! »
Le journal Marianne
 
........................................

 
Mélancolie et Tranquillité avec des airs de musette festive
 
........................................

 
Amateurs d’humour noir et de textes poético-réaliste,
Padam est fait pour vous !
 
........................................
 
Padam sera toujours Padam, un vrai bonheur de plume porté par la voix éraillée de Nader, le chanteur et auteur, ses ballades d’amours tordues et d’étreintes fugaces, ce swing romantique qui rappelle Paname, ces rythmes chaloupés qui fusionnent les origines multiples des membres du groupe.
C’est comme si s’échappaient des mélodies les épices d’Orient et des Balkans. C’est comme si Aznavour avait 60 ans de moins et tirait sur le pianiste.
Une chanson française (prière de rouler le ‘r’) qui rêve d’horizons depuis la rue, qui s’enivre de musiques et de rencontres et qui s’envole par-dessus les toits.
 
........................................

Biographie 2014 :
PADAM mêle depuis 14 ans sa passion de la chanson française à celle des musiques traditionnelles. Jazz ou Java des îles, blues et rythmes endiablés d’Orient, valses du grand nord, mettent en couleur et en fête les textes de Nader, histoires d’amours tordues, de voyages et de rencontres, portraits satiriques ou drôles d’anti héros qui composent avec leurs travers. Avec 4 albums et un EP à son actif, le groupe a sillonné la France mais aussi le Kazakhstan, la Russie, l’Afrique du nord, le Moyen Orient, le Canada et l’Amérique. Il a été soutenu par les radios (plusieurs playlists sur France Inter, RFI, Europe 1 et trois sélections FIP), la presse (dernier album « Evènement Télérama » 3 clés) et les professionnels (sélection Talent MIDEM en 2003). PADAM, ses mélodies tourbillonnantes, ses portraits taillés dans la matière brute de l’âme, hurle encore et toujours son amour pour la vie. Une chanson française qui rêve d’horizons lointains, qui s’enivre de musiques et de rencontres et qui s’envole par-dessus les toits.

 
Carnaval FM Sainte Croix - 9 février 2013
Formé en 1998 sous la houlette du compositeur et parolier Nader Mekdachi, Padam a déjà réalisé plus de 300 concerts dans des bars et des salles de concert de Paris et de province, interprétant une musique qui prend ses racines dans le métissage, aux échos slaves, latins et orientaux. Leur nom est inspiré de la chanson d’Edith Piaf. Padam rend hommage à Paris, son métissage, ses atmosphères, son rythme de capitale. Chaque chanson constitue une histoire représentant le plus souvent des antihéros au trait de caractère bien précis : on y croise des poltrons, des solitaires, des amoureux, des alcooliques, tout cela mélangé à une musique festive qui donne envie de bouger. 

Mémère - live - sur aucun album


MEMBRES DU GROUPE :
 
* Au début, ils sont cinq :
  • Nader Mekdachi : Chant, Guitare, Mandole.
  • Adam Bacek : Accordéon.
  • Henry de la Taille : Basse, Contrebasse.
  • Boris Moncomble : Batterie, Percus.
  • Karim Arab jouait de la guitare manouche, de la mandole (et aussi accordéon, contrebasse, basse, batterie, derbouka, nylon, chant, mais tout cela, beaucoup plus accessoirement).
 
Avril 2011

Padam, groupe d'expression française aux couleurs musicales variées, baigné d'influences orientales, slaves, latines, de musette, de swing, est né de l'opiniâtreté de Nader Mekdachi, auteur, compositeur et chanteur français d'origine libanaise. C'est lui qui, voilà un peu plus de trois ans, a ressenti le besoin de créer un groupe qu'il doterait du répertoire propre.
 
Les musiciens qui composent la formation se sont progressivement joints à lui pour faire de Padam ce qu'il est aujourd'hui. Depuis 1998, les cinq de Padam défendent une musique-cocktail. Le tout couplé à un sens de la répartie évidente et une bonne humeur communicative. Des histoires de gens simples, dans les rues de Paris, avec Nader Mekdachi, Adam Borek, Boris Moncomble, Henry De La Taille, Karim Arab (guitare, accordéon, contrebasse, basse, batterie, derbouka, nylon, chant).
 
Padam sort un 1er album autoproduit mais qui cartonne dans les bars de la capitale. Il est très vite suivit d'un deuxième opus plus world (Nader vient d’emménager à la Goutte d’or). Hélas, la maison de disques fait faillite deux mois après la mise en rayonnage, mais la tournée continue, pas loin de 100 dates en France et à l’étranger (Russie, Syrie,Etats-Unis, Poitou-Charentes…).
 
Puis Karim Arab est parti rejoindre Mon Côté Punk. "A côté de la plaque" est le dernier album sur lequel on peut l'écouter. De même, aujourd'hui, Karim Arab accompagne régulièrement Loïc Lantoine sur des concerts en petites salles, plus intimistes.
Boris Montcomble intégrera lui aussi Mon Côté Punk

* Padam devient un quatuor
 
Padam en version quatuor

D'où vient Padam ? De Paris comme le dit le nom du groupe ? D'Europe de l'Est pour la musique ? De la France profonde puisque c'est de la chanson française ? Du Maghreb avec la voix de Nader ou avec la mandole ?
 
Voilà la question qui se pose lorsqu'on écoute ce petit groupe, plein de soleil, mais un soleil assez mélancolique, sous lequel on chante l'amour, la vie, les malheurs aussi, mais parfois aussi les joies. C'est avec un rythme gitan assez calme, un peu musette, parfois de la musique arabe, que Padam chante avec une voix assez poussive, très mélancolique, un petit mélange qui fait du bien aux oreilles 



* Puis Padam devient un trio :

Par la suite, le groupe Padam a complètement changé, il ne reste que Nader Mekdachi au chant et à la guitare comme membre d'origine. Padam est devient alors un trio :
  • Nader Mekdachi : guitare chant
  • Stephen Harrison : Contrebasse chant
  • Elisabeth Keledjian : batterie chant
Showcase au café concert "les 3 frères"
Premier concert du groupe en trio le 4 mai 2013

Nader Mekdachi guitare chant,
Stephen Harrison Contrebasse chant,
Elisabeth Keledjian batterie chant
prise de son Benoit Laur
images et montage "TRICYCLE films"


PADAM mêle depuis 14 ans sa passion de la chanson française à celle des musiques traditionnelles. Jazz ou Java des îles, blues et rythmes endiablés d’Orient, valses du grand nord, mettent en couleur et en fête les textes de Nader, histoires d’amours tordues, de voyages et de rencontres, portraits satiriques ou drôles d’anti héros qui composent avec leurs travers.
 
Avec 4 albums et un EP à son actif, le groupe a sillonné la France mais aussi le Kazakhstan, la Russie, l’Afrique du nord, le Moyen Orient, le Canada et l’Amérique. Il a été soutenu par les radios (plusieurs playlists sur France Inter, RFI, Europe 1 et trois sélections FIP), la presse (dernier album « Evènement Télérama » 3 clés) et les professionnels (sélection Talent MIDEM en 2003).
 
Après une pause d’un an, Nader reprend la route avec Stephen Harrison, contrebassiste rockabilly, et d’Elisabeth Keledjian, batteuse issue de la scène jazz new yorkaise. Ils forment ensembles un « power trio organique» où s’accordent avec une surprenante harmonie leurs timbres de voix, influences et styles de jeux distinctifs. Ils préparent un album qui sortira en février 2014.
 
PADAM, ses mélodies tourbillonnantes, ses portraits taillés dans la matière brute de l’âme, hurle encore et toujours son amour pour la vie. Une chanson française qui rêve d’horizons lointains, qui s’enivre de musiques et de rencontres et qui s’envole par-dessus les toits.
 

* Puis Padam se reforme en quatuor avec des membres d'origine :

En 2014, le groupe se reforme avec : 

Nader Mekdachi (guitare et chant depuis le début de Padam)
Karim Arab (guitariste sur les deux 1ers albums, revient dans le groupe en 2014)
Myrtille (Chanteuse et claviériste sur le 1er EP)
Hervé Jegousso (Contrebassiste des Karpatt)
 
Et avec ça, le projet d'un nouvel album 

Bons Baisers de Padam
 

Padam Album 5
"Après 4 albums soutenus par la presse et les radios, un EP qui partait plutôt très bien, nous avons dû faire face à la fermeture de notre label. Trois années de tâtonnements, d'essais infructueux et d'hésitations plus tard je convie Karim (Guitariste sur les deux premiers albums), Myrtille (chanteuse et claviériste sur l'EP) et Hervé (contrebassiste de Karpatt) à des séances d'enregistrement chez moi sur un répertoire totalement neuf. L'équipe s'entend bien, musicalement et humainement. Nous voulons aller au bout de l'aventure! Finaliser, grâce à vous, cet album, repartir à la recherche d'un agent, d'un manager, pour enfin  défendre ce répertoire sur scène. Que l'album sorte en auto-production ou qu'il éveille l'intérêt d'un Label, vous en serez les initiateurs et le recevrez bien avant sa sortie nationale. On y retrouvera 13 titres inédits et 2 tirés de L'EP et ré-arrangés (Nadine, tu m'fais de l'effet).
Si Padam repart, il ne le fera pas sans vous!
Malgré l'engouement suscité autour de la fameuse "Nadine" nous nous sommes retrouvez démunis (snif), l'aventure s'est arrêtée.
 
Nadine
 


Un aperçu du futur album à venir

 
Quelques images de concerts de la tournée 
"t'es belle!"(souvenirs souvenirs)
 
T'es Belle au Nouveau casino
 
 
Des extraits de clips maison réalisés avec deux sous et des amis

 
Padam, c'est 15 ans d'histoire, un son renouvelé sur chaque album, une passion toujours aussi vive pour la chanson française, le verbe, les mélodies et le rythme.
Alors le cinquième ? Il va sonner comment ? Difficile à décrire... L'album de la maturité ? Non, c'est trop souvent ce qu'on dit des albums ennuyeux. On espère qu'il sonnera comme un premier album, avec ses maladresses,  sa fraîcheur, son éclat et sa part d'ombre."
Padam


DISCOGRAPHIE :

Depuis 2001, Padam a enregistré six albums et 1 live :

2001 :  Padam  (
le disque éponyme) (Avec Karim Arab)

 La Vodka - Live au point éphémère (Paris) 
Pour le Festival les Plans d'Avril 

2001 : Live - 4 titres (avec Karim Arab)
 
L'accordéoniste - Pas de doute - Métro tôt - Fernand
 


2003 : A côté de la Plaque  (Avec Karim Arab)
FIP  2003 : PADAM
A CÔTÉ DE LA PLAQUE ... 
Padam bat le pavé de Paris depuis 1998. Aujourd’hui, le groupe sort son deuxième album : « A côté de la plaque ».
Composé de Nader Mekdachi (auteur, compositeur, guitariste et chanteur), Boris Moncomble (batterie), Karim Arab (guitare), Henri de la Taille (chants et contrebasse) et Adam Borek (accordéon), cette formation mixte nous offre ici des compositions populaires rythmées aux échos d’orient et d’Afrique.
Et si vous n’avez pas participé à l’aventure sur scène avec FIP le 29 avril dernier à la Cigale, réservez vos places pour retrouver l’ambiance festive de leur album : ils seront en concert le 13 juin à Bourg en Bresse, le 14 à Vauréal et le 20 à Revin…
 

A côté de la plaque
 
Tu pleures 

2006 : T’es belle
 
T'es belle, t'es belle, t'es belle
t'es belle, pour moi trop belle
Suspendu à tes lèvres
Je bois bière et re-bière
T'écoutant débiter
Des charmantes banalités
Et quand dans tes yeux immenses
Je perds le fil de ta jactance
J'te dis "t'es belle, tu sais"
Tu réponds "oui je sais"

T'es belle au Nouveau Casino - live

 
Ooooh T'es belle, t'es belle, t'es belle
t'es belle, pour moi, trop belle
Si je porte mon plus beau costume
Et dans la poche toute ma fortune
C'est pour mieux te combler
Et puis t'impressionner
Parc'que c'est sûr'ment pas ma trogne
Ni mon haleine d'ivrogne
Qui vont te faire craquer
J'suis pas si bête, tu sais
 
Oh, t'es belle, t'es belle, t'es belle
t'es belle, pour moi, trop belle
trop belle, trop belle
 
T'es belle, t'es belle, t'es belle
T'es belle, t'es belle, t'es belle
Fasciné par ta bouche
Je l'imagine à bout de souffle
Et son flot incessant
M'échappe maintenant
Et pour masquer mon absence
Combler tes rares silences
J'te dis "t'es belle vraiment"
T'es vraiment belle, vraiment
 
Oooh t'es belle, t'es belle, t'es belle,
T'es belle, pour moooiiiiii trop belle
Si à ton bras j'ai de l'allure
En face de toi j'en suis moins sûr
Je m'suis surpris à saliver
Tout à l'heure quand tu t'es penchée
Et comme un chien sur sa pâture
Je grogne dès qu'une petite enflure
Tente de t'approcher
Et ça n'a pas arrêté
parc'que t'es bien trop belle tu sais
T'es bien trop belle, tu sais
T'es bien trop belle, tu sais
T'es bien trop belle, tu sais
T'es bien trop belle, tu sais.


Les Rainures - live



2008 : Bonheur Bordel 
 
La route du bonheur
Réalisation : Guillaume Fromental
Stylisme et accessoires : Hélène Bérard
Acteurs : Maëlle Bellec (la femme), Nader Mekdachi (l'homme)
Paroles : Vido Korovic
 Avec Julie, Juliette, Myrtille, Maud, Anne, Maja, Maë, Adam, Stephen, Nader, Jean Yves.
Prises de vue : Myrtille et Nader
Réalisation et montage : Nader

2009 : Vieux Moche et jaloux
 
Je perds la tête - live
Nader Mekdachi guitare chant,
Stephen Harrison Contrebasse chant,
Elisabeth Keledjian batterie chant
prise de son Benoit Laur
images et montage "TRICYCLE films"
 

Les papillons - live

2011 : Grand hôtel
 
Nadine
 
Tu m'fais d'l'effet
 

 
 
Portraits de Nader Mekdachi
 
Paris - Portrait de Nader Mekdachi, chanteur du groupe Padam. Sa musique métissée est un mixe entre plusieurs influences orientales et la langue française, qu'il utilise avec merveille.
2 mai 2008

Padam... groupe revigorant !

 
 
Le journal Marianne avait écrit sur Padam : « Du Carné-Prévert revisité par Kusturica et Gatlif. Étonnant ! »
Bien trouvé.
(Allez écouter sur leur MySpace)
 
Enfin, je rencontre Nader Mekdachi, le leader du groupe. Ce type-là m’a toujours interpellé. Un peu grande gueule, mais la gentillesse dans le regard. Il a quelque chose de touchant et de malicieux quand il interprète ses chansons. Il  joue souvent les dragueurs maladroits et les losers magnifiques. Ça, Nader, il aime bien les losers magnifiques. Presque sa marque de fabrique.
 

 
Malgré tout, sur cette petite terrasse ensoleillée de la rue des martyrs, le jeudi 17 avril, je lui dis que j’ai toujours un peu considéré qu’il était le Lino Ventura de la chanson française. Il se marre parce qu’avec ce qu’il chante, il ne voit pas le rapport. Je ne sais pas… un comportement général. L’aspect un peu bourru de sa personne et le côté pince-sans-rire. (Oui, Ventura avait un côté pince-sans-rire… vous l’avez déjà entendu dans des interviews ? Enfin, bref, je fais les comparaisons que je veux… Tsss…)
 
-Au fond, tu as peut-être raison, les losers que je raconte dans mes chansons, ce n’est absolument jamais moi. J’écris évidemment ce qui ne m’arrive pas. Je parle des autres.
Je ne sais pas pourquoi, je sens que c’est du second degré, toutes ses remarques.
 
(Mandor : 25 ans d’interviews. Pensez s’il sait déceler l’ironie…)
 

 
Mine de rien, Nader et son groupe fête cette année sa dixième année d’existence avec cet excellent 4eme album, Bonheur bordel. Fichtre, le temps a passé à une vitesse folle…
 
-Oui, parce que nous avons toujours été dans l’urgence. Nous n’avons cessé d’être en tournée, jouer des concerts et faire de la route. Après, il fallait que je recompose, qu’on enregistre, qu’on reparte en tournée… une histoire sans fin. On ne va pas se plaindre, c’est comme ça que nous aimons vivre.
Rappelons que Padam puise ses inspirations dans l’héritage de la chanson réaliste à texte, comme dans le folklore musique des Balkans, avec une petite pincée de musique orientale, de jazz et de rock électrique (mais pitié, ne dites pas que c’est un groupe « festif ». J’aime pas, moi, les groupes festifs !). C’est en tout cas un cocktail rare, percutant et qui transporte son auditoire. L’ambiance des concerts de Padam est toujours survoltée, jouissive, à la limite de l’extase.
 
(Hum ! Parfois, vous me dites si je me trompe, je me demande si je n’en fais pas un chouia trop. Ne me laisse-je pas dépasser par une espèce de lyrisme dégoulinant ? Je ne sais pas, je m’interroge.)
Bref, Padam, j’adhère totalement.
(Je me sens le besoin de préciser, au cas où je n’aurais pas été assez clair.)
 
 
Nader Mekdachi m’avoue qu’il vient de traverser une période de doute. Fallait-il continuer encore l’aventure Padam ou l’interrompre ?
(Suspens !)
 
-Au bout de 8 ans de rythme effréné, comme dans une vie de couple, il y a eu une lassitude de bosser avec les gens avec lesquels nous évoluions jusqu’à présent. Le groupe a hésité à se séparer il y a deux ans, car nous avions l’impression de tourner en rond. La routine, quoi ! Et puis, lors des dix derniers concerts de notre précédente tournée, notamment lors d’un concert en première partie de Bénabar devant 6000 personnes, ça s’est tellement bien passé, que nous avons changé d’avis. Au moment où nous avons compris que c’était la dernière ligne droite, l’enthousiasme est revenu.
Padam a juste changé de tourneur, de maison de disques, d’attachée de presse… histoire de se donner un nouvel élan. Parfois, le changement à du bon.
 

 

Nader est truculent. Il parvient à me faire marrer quand il me raconte ses voisins en colère parce qu’il fait du bruit, les plaintes adressées contre lui, les avertissements du proprio, les heures de négociations pour qu’il puisse finir de mixer…. (Oui, il fait tout dans son appartement). Nader me parle aussi de sa boite de prod. Enfin de celle qu’il possède avec ses deux frères. RNW (les initiales de chacun d’eux).
 
-C’est en plus de mes activités avec Padam. Pour faire vivre notre petite entreprise, il faut que je travaille sur d’autres projets. Je fais, par exemple, des disques de musiques instrumentales, des musiques d’ambiance pour des marques et des boutiques de fringues. Je sais bien faire ce genre de travail, même s’il est purement alimentaire !
« Mon cher Watson ! » ai-je envie de préciser.
 
(Parce que, hein, vous l’aviez remarqué, j’ai un humour d’une finesse rarement atteinte.)
 
Les petites histoires drôles, ironiques, parfois pathétiques de Padam, je les apprécie. Mélange d’amour et d’humour, « Nader livre une peinture acide de notre monde, de l'homme, de ses sentiments pas toujours francs, de ses défauts exacerbés ».
 
Ce blog est aussi ludique: jouez au jeu des 7 différences!
 
La réalisation de Bonheur Bordel a mis près d’un an.
 
L’enregistrement  a commencé dans une vaste grange abandonnée depuis 10 ans, en Touraine. On a tout réaménagé après avoir récupéré du matériel. Dans notre démarche, le système D fait la loi. Ensuite, on répété et réarrangé dans une cave, puis je suis parti m’exiler à Berlin 10 jours pour écrire les 3 derniers morceaux. J’ai fini le pré mixage chez moi. Avec les soucis que je t’ai racontés tout à l’heure…
Et il conclut ainsi.
 
-Toute l’année de conception n’a été que bordel et bonheur, engueulades et embrassades, orgies et indigestions.
Mazette ! Quel réjouissant programme !
 
 
Nader Mekdachi est un type avec qui il fait bon discuter, même si je sens que nous sommes dans son quartier. Et vas y que je taille la bavette avec une serveuse (très jolie) puis avec une autre (très jolie), puis avec une passante (très jolie).
J’aime ce quartier.
Nous parlons enfin du clip à venir. Celui de « J’aime pas. ».
À l’époque, il était en phase de finalisation.
Aujourd’hui, il est prêt.
Le voici.
 
J'aime pas - de l'album "Bonheur Bordel"
réalisation / scénario: guillaume fromental
prises de vue / montage : guillaume fromental
décors / maquillage / costumes : hélène bérard
LES ACTEURS
la femme : delphine courtois
son compagnon : nader mekdachi
docteur n°1 : jean-yves roucan
docteur n°2 : adam borek
docteur n°3 : henri de la taille
 
  
Merci à Nader pour sa disponibilité et d’avoir fait ce qu’il avait dit qu’il allait faire.
J’aime les gens qui tiennent parole.

 
 

































































 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site